Stay Tuned les copains…

9 Mai

Reprise du blog d’ici peu !

Le grand retour

7 Déc

Et oui le grand retour !

Christophe était en train de récupérer toute la gloire de ce blog, il fallait bien que je revienne pour montrer qui est le patron.  Et puis ce brave garçon est parti en Australie, pas sure qu’il revienne écrire ici tout occupé qu’il est à chasser la vague et les surfeuses

Bref je repasse en coup de vent histoire de vous narguer avec mon CDI.

Quoique.

Après 2 mois à bloguer sur ma recherche d’emploi, sur les aléas de la vie de chômeur, sur mon envie de ouf de trouver un boulot, retour sur cette 1ere année de vie de jeune cadre dynamique.

Alors forcément il y a des avantages. Le salaire par exemple, toutefois bien inférieur à ce qu’on m’avait promis pendant mes études en école de commerce mais bon ne chipotons pas.

Il y a aussi le moment de gloire ou on récupère son ordi portable (symbole même de la réussite professionnelle depuis que notre maitre de stage a refusé de nous en donner un). On se pavane donc avec la bête  sous le bras dans les bureaux en ayant envie de crier «  Regardeeeeez moi je suis une working girl en place ». On ajoutera à ca, des termes qu’on aura mis 10j à comprendre au début tels que   « j’ai un call avec les US, je dois leur forwarder le CR d’hier mais l’ERP bug et mes BP n’ont pas été alloués, va falloir aussi que je fasse une extraction des TD T1 TPrum des skus concernés. » mais depuis qu’on les a intégré on se sent vraiment puissant.

Dans le même style que le portable il y a aussi les cartes de visites. 200 cartes à mon nom. Une bonne centaine a déjà été distribuée à mes amis, à ma famille, et même à mon boucher. Consécration professionnelle quand tu nous tiens.

Y a des rencontres sympas aussi. Une petite clique de copines de son âge avec qui déjeuner le midi, faire des tea time à rallonge en racontant des potins et en se moquant (un peu) des autres collègues est  fort appréciable. Merci à elles.

En tant que représentante du « collectif sapin » et après avoir fait un mini caprice, la RH a accepté d’aller acheter un sapin de Noel. Je pense donc me présenter aux élections des délégués du personnel.

10 min que je me creuse la tête pour d’autres avantages mais je ne vois plus trop. Ça me reviendra (j’espère)

Alors forcément il y a aussi des trucs moins cools.

Le titre de mon poste pour commencer : « Assistante Marketing ». Bizarrement je n’insiste pas vraiment sur la partie « assistante ». J’aime d’ailleurs me dire que je suis la directrice marketing monde (au moins) du merchandising Europe  et le grand gourou (rien que ça) de l’événementiel mais bizarrement je ne pense pas que le titre sera validé dans mes prochaines cartes de visites.

Mon boss fait beaucoup de bruit quand il mange son sandwich dans mon notre bureau.

Mes collègues jouent au golf dans les bureaux et je pense sérieusement qu’ils essaient de détruire le mur en y envoyant la balle le plus fort possible. A force d’entrainement ils ne doivent pas être loin du niveau de Tiger Woods. Mais les « BAAAAM » contre le mur à répétition me donnent envie de les taper à coup de fer 9 (heureusement pour eux ils n’ont pas de bois)

Je ne peux plus regarder les débilités à la Télé comme « la reine du shopping » avec la magnifaaaaaiiiiique Cristina, ni « le jour ou tout à basculé ». Ça me manque

Et je me dis qu’il me reste encore 40 ans à tirer. Joie…

Opportunités : les VIE

7 Sep

 

Les VIE, c’est le nouveau truc à la mode ! Une grande partie de jeunes diplômés ayant envie d’avoir une expérience à l’étranger, cela apparaît comme un compromis idéal. Oui mais le chemin est parsemé d’embuches pour en avoir un !

 

big_518_1267590098

 

Lire la suite

Galerie

Fuck la crise !

19 Août

Voici un article invité avec l’aimable participation de Clémence et le pire, du blog clemenceetlepire.com.

Clémence propose des articles tout en dessins, avec un humour dont je suis totalement fan:) Je vous invite à aller voir sa page, ses articles sont drôles, intéressants et sauront vous mettre de bonne humeur pour la journée.

Voici donc un article dans le thème, « fuck la crise », où comment nous, jeunes diplômés, devons faire face pour nous adapter, toujours avec un brin d’humour:)

L’Australie, le nouvel Eldorado ?

6 Août

Vous avez TRES certainement entendu parler de cet attrait que les français ont pour l’Australie depuis quelques années. En effet, ce pays apparait comme l’Eldorado pour les français à la recherche d’un job, ou juste d’une aventure. Petite revue sur cette tendance.

 

WHV_PVT_Australie-800x574

 

 

L’Australie à tout pour faire rêver. Avec une croissance élevée depuis plus de 20 ans et des paysages à couper le souffle, ce pays continent à tout pour attirer des immigrés en quête d’aventure ! Comme pour le Canada, il est facile d’y partir et d’y travailler. Le partenariat mis en place avec la France par le biais du Working Holiday Visa, disponible un an pour la somme de 300e et renouvelable une fois (jusqu’à 30 ans maximum), est un vrai succès et on ne compte plus le nombre de français qui tentent l’aventure chaque année.

 

Les motivations sont différentes : la plupart partent pour acheter un van, faire le tour de l’île et travailler dans les champs pour se payer leur trip, et reviennent en tête avec des images extraordinaires, et certains y posent leur valises pour ne plus y repartir, séduits par la qualité de vie, l’esprit « no worries » des Aussies, et l’argent gagné.

 

Voici quelques témoignages de français ayant sauté le pas, et encore sur place pour certains.

 

Pour Elodie, le but est d’alterner voyages et petits boulots. Partie depuis Novembre dernier, elle profite à fond de son Working Holiday Visa pour visiter l’île, rencontrer de nouvelles personnes et apprécier les paysages ! « C’est facile de trouver un job si tu parles bien anglais. Après le picking c’est physique, il fait 25° (en hiver) et tu as le dos cassé ! Les australiens sont supers sympas aussi ! Du coup je voulais rester plus longtemps donc j’ai fait mes 3 mois de picking dans les champs pour demander un deuxième visa d’un an. »

 

Pour Alexis et Laura, le choix a été différent. Arrivé depuis plus de deux ans, ils ont réussi à avoir un Visa permanent de travail et attendent maintenant la  résidence permanente. « Alex a trouvé du taf rapidement et a enchainé 3 promotions depuis qu’on est arrivé. On vit à Bondi à Sidney dans un appart avec vue sur la mer, on voit les baleines migrer ! On travaille dur mais on ne se plaint pas ! Après un an comme serveuse, j’ai trouvé un job dans une agence de pub. Les salaires sont intéressants et on profite des weeks end pour faire du camping, du ski ou du surf. La seule chose qui manque c’est la famille et la distance n’arrange pas les choses. »

 

Je ne vais pas vous mentir, j’y pense fortement…Et j’envisage d’y aller courant Novembre. N’ayant aucunes opportunités ici et souhaitant y aller depuis plusieurs années, je me dis que c’est le moment ou jamais ! De plus, étant surfeur, cela me fait pas mal rêver ! Et les possibilités de voyages aux alentours sont encore une raison de plus pour se bouger la chic ! (Nouvelle Zélande, Bali…)

 

Donc pour le moment, je travaille afin de mettre de l’argent de côté, me payer le Visa, le billet d’avion et avoir les 3000e requis.

 

Je vous tiens informé de l’avancement bientôt !

Les stages ne valent plus rien

31 Juil

Depuis le temps qu’on nous le dit : « faites des stages, ça vous aidera à avoir un job ». Sauf qu’on s’est (encore une fois) bien fait arnaquer. Aujourd’hui, les stages que l’on a faits ne valent plus rien. C’est la fameuse première expérience qui fait la différence.

On me l’a répété depuis que je suis étudiant : « fais des stages, tu trouveras du boulot plus facilement derrière ». Et bien après plus de deux ans de stage rémunérés gracieusement 436e par mois, je peux assurément dire que je me suis bien fait avoir. Et je ne suis pas le seul dans ce cas de figure. Lors des entretiens, la réponse qui revient le plus souvent est « vous manquez d’expérience », ou encore  pire : « vous n’avez pas de réelle première expérience ». Donc apparemment faire un stage ne sert à rien. Etre payé comme un travailleur philippin, apporter une vraie plus-value à l’entreprise, et travailler parfois plus que certains employés n’est pas une VRAIE expérience…

Et lorsque des salons pour jeunes étudiants sont organisés, qui est choisi au final ? L’étudiant diplômé depuis 5 ans et qui bosse depuis 3 ans minimum ! Un ami à moi étudiant à Euromed Management a pu l’observer de ces propres yeux lors du salon jeunes diplômés organisés par cette même école pour La Poste. Un grand bravo à La Poste donc pour son fairplay et encore plus à ce « jeune diplômé » sans scrupule qui est venu gratter la place qui ne lui était pas accordé, dans un contexte de crise…

Donc sans job, pas de première expérience, et sans expérience, pas de job…Vous voyez où je veux en venir ?

Bref c’est le serpent qui se mord la queue, et ce sont les recruteurs qui sont en position de force pour distribuer les cartes. Et je ne parle même pas pour discuter du salaire…

Alors on en vient à rester au chômage pendant de longs mois, ou bien à faire un travail qui n’a rien à voir avec ses études (travail alimentaire comme on dit).

Alors que faire ? Et bien la meilleure option reste le triplet de choc : Stage, CDD, CDI. C’est la meilleure des options pour se trouver une place. Alors ne lésinez pas sur votre stage de fin d’études, et surtout, postulez ailleurs tant que vous êtes en poste ! Une étude montre que l’on a 6 fois plus de chances de se faire embaucher lorsqu’on est en poste que si l’on est au chômage.

A bon entendeur, salut…

La galère du logement lorsqu’on est jeune

20 Avr

Après avoir trouver un stage ou un job, on se dit que le plus dur est fait. Erreur mon ami ! Maintenant il va te falloir passer à une autre étape tout aussi réjouissante : la recherche d’un logement, avec tout ce que ça implique…

4911329402930-1

Lire la suite

Rainbow Berlin

Paroles de jeunes diplômés

Clémence et le Pire

"Quand Clémence est heureuse, elle est en culotte." (Proverbe egyptien)

Chris on the beach

Paroles de jeunes diplômés

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.