La galère du logement lorsqu’on est jeune

20 Avr

Après avoir trouver un stage ou un job, on se dit que le plus dur est fait. Erreur mon ami ! Maintenant il va te falloir passer à une autre étape tout aussi réjouissante : la recherche d’un logement, avec tout ce que ça implique…

4911329402930-1

Oui ça y est ! Vous avez trouvé un stage, un premier emploi en CDD voire même un CDI (allez soyons fou !). Votre quête se termine là : fini d’écrire des romans à chaque lettre de motivation, à expliquer que vous êtes un travailleur volontaire, et en parfait adéquation avec la description du poste et l’esprit de l’entreprise concernée. Fini de modifier 150 fois votre CV au gré des offres pour mieux « coller » au profil requis. Cette période là est définitivement close !

Maintenant vous pouvez vous réjouir, faire une grosse teuf, et blaser vos potes chômeurs sur Facebook ou en recherche d’emploi grâce à votre statut si détestable  » commence son nouveau job dans 2 semaines 😀 ».

Mais la partie de plaisir ne s’arrête pas là, au contraire ! Car avant de gouter au joie du salariat et de la vie en entreprise, il va vous falloir passer par une nouvelle étape : trouver un logement ! Car si certains ont trouvé un job près de chez leurs parents, et se décident donc à y rester « le temps de mettre de l’argent de côté » (mon oeil ouai), la grande majorité devra trouver un nouvel appartement afin de démarrer ce nouveau chapitre de leur vie.

Et là les cocos, ça repart pour un tour ! Bon déjà disons le : pour ceux qui cherchent quelque chose à Paris intra muros, ça relève du chemin de Saint Jacques de Compostelle. Mais ça vous le savez déjà. Pour la majorité, ce ne sera pas drôle non plus ! Etant jeune travailleur, les propriétaires et autres agences de location vous voient comme un possible faiseur de troubles, et il va vous falloir les rassurer…ce qui veut dire concrètement avoir un dossier en béton !

Alors bien sûr déjà, va falloir demander à papa et maman de se porter caution (la base), mais là où le bât blesse, c’est qu’il faut une photocopie de leurs revenus. Et certains propriétaires un peu méfiant vont parfois loin concernant le salaire « requis » : 6000e net mensuel, pour chaque parents. Trois mois de caution encaissables dès le 1er jour d’emménagement ! Un contrat signé comme quoi vous n’allez pas vandaliser l’appartement ou faire du bruit après une certaine heure (sales jeunes !). Oui j’avoue j’exagère 😀 Mais il faut quand même remarquer que les conditions pour avoir un logement ces dernières années sont devenues un peu plus longues et difficiles à fournir.

Et pour les gens sur a côte comme moi, le challenge consiste à trouver un logement où on ne vous vire pas fin du mois de juin. Ben oui, quand on peut toucher en une semaine ce qu’on touche en un mois de loyer, on comprend pourquoi les propriétaires font ça. Mais des fois ça devient lassant.
Je vous épargnerai les interrogatoires et autres tests pour intégrer une colocation. On a déjà bien fait le tour là !

Mais rassurez-vous : les prix de l’immobilier commencent (enfin ?) à baisser donc peut être qu’on ne vous demandera plus que 2 mois de caution encaissable et d’avoir des parents qui gagnent 4000e net par mois (chacun bien entendu) 🙂

Allez courage !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Rainbow Berlin

Paroles de jeunes diplômés

Chris on the beach

Paroles de jeunes diplômés

%d blogueurs aiment cette page :